L'Atelier

Créations linguistiques
et mondes imaginaires
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Poème de l'Anneau (Tolkien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 15:09

Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas avoir traduit dans nos langues le célèbre Poème des Anneaux issu de l'oeuvre "le Seigneur des Anneaux" de J.R.R. Tolkien.

Voici donc ce texte :

Français
"Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seignurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Dans le pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les Ombres."

Anglais
"Three Rings for the Elven-kings under the sky.
Seven for the Dwarf-lords in their halls of stone,
Nine for Mortal Men doomed to die,
One for the Dark Lord on his dark throne
In the Land of Mordor where the Shadows lie.
One Ring to rule them all. One Ring to find them,
One Ring to bring them all, and in the darkness bind them
In the Land of Mordor where the Shadows lie."

Quenya
"Neldë Cormar Eldaron Aranen nu i vilya,
Otso Heruin Naucoron ondeva mardentassen,
Nertë Firimë Nérin yar i Nuron martyar,
Minë i Morë Herun mormahalmaryassë
Mornórëo Nóressë yassë i Fuini caitar.
Minë Corma turië të ilyë, Minë Corma hirië të,
Minë Corma hostië të ilyë ar mordossë nutië të
Mornórëo Nóressë yassë i Fuini caitar."

Sindarin
"Corf neledh 'nin Ellerain nui venel,
Odo'ni Nauhírath vi rynd gonui în,
Neder'ni Fîr Fírib beraid fíred,
Êr am Morchír bo morn-orchamm dîn
Vi Dor e-Mordor ias i-Ndúath caedar.
Er-chorf a thorthad hain bain, Er-chorf a chired hain,
Er-chorf a thoged hain bain a din fuin an nuded hain
Vi Dor e-Mordor ias i-Ndúath caedar."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 15:34

Tatsique
"Gci nazg kvi za gö Zetkü Krolu pod vozduxu,
Štat za gö Cucugu Xozobdu v tä kamn xożarta nix,
Nag za gö Nasmrtv Zotu k mrada zavrucadno,
Kig za Mrakxozobdu na ta xsovn taxa mu,
V narodu Mordoru, kud Oxsov slark.
Kig Nazg za nix všom navlada. Kig Nazg za nix cu.
Kig Nazg za nix všom kċu, pa v tä mraka nix dnoša
V narodu Mordoru, kud Oxsov slark."


Transcription en X-SAMPA :
[gZi nazyJ\ kwi z6 go zEtk1 krU5u pod wUzduxu
StAt z6 go dZuZuGu xUzUbdu f tA kamy xUdz6rta nix
nAJ\ z6 go n6smr=tyw zUtu k myr6da z6wruZ6dno
kiJ\ z6 mr6kxUzUbdu n6 t6 xsow1 t6xa mu
v n6rUdu mUrdUru kud Uxswow s5Ark
ki nazyJ\ z6 nix fSwom n6w56da ki nazyJ\ z6 nix dZu
ki nazyJ\ z6 nix fSwom k1tsu pa v tA myr6ka tA nix (d)nUSa
v n6rUdu mUrdUru kud Uxswow s5Ark]


Décomposition syntaxique :
trois - anneau - PL - pour - PL - elfe OBL - roi OBL - sous - ciel OBL
sept - pour - PL - nain OBL - seigneur OBL - dans - PL - de pierre - demeure OBL - leur
neuf - pour - PL - mortel - homme OBL - vers - trépas OBL - destiné PP
un - pour - seigneur sombre OBL - à - DET OBL - sombre - trône OBL - son
dans - pays OBL - Mordor OBL - où - ombre - s'étendent 3ºPL
un - anneau - pour - les - tous - gouverner - un - anneau - pour - les - trouver
un - anneau - pour - les - tous - amener - et - dans - PL - ténèbre OBL - les - lier
dans - pays OBL - Mordor OBL - où - ombre - s'étendent 3ºPL

OBL = cas oblique
PL = particule du pluriel
DET = déterminant adjectival
PP = participe passé
3ºPL = 3ème personne du pluriel



Notes de Traduction :
Pas de grande difficulté avec cette traduction sinon, une attention particulière à apporter avec l'usage des particules grammaticales (pronoms, pluriels etc.). Pas de rimes, en tout cas je n'ai essayé, mais plutôt traduit le plus fidèlement possible. Je noterai un fait particulier à ma langue, "anneau" se dit "nazg" tout comme en Parler Noir de Mordor. Il s'agit d'un petit clin d'oeil, une sorte d'emprunt idéolinguistique, tout comme le mot "hobbit" qui se dit "kuduk" comme en Westron. Le mot "nazg" semble-t-il (et si je ne me trompe pas) fut emprunté par Tolkien à l'irlandais "nasc".


Dernière édition par Nikura le Lun 2 Juin 2008 - 1:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Ziecken
Modérateur


Messages : 4956
Date d'inscription : 23/03/2008
Localisation : Bergheim, Alsace

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 16:51

ELKO

'Asta rodo po Naldar Iriwi rane,
Sasta po Indara Iweli wete ila gonpelo,
Tamta po Dana Mandari leipa dane,
Narta po Noka Welo kebe sa noka riworo,
Inoko gari Mordor gare.
Urodo po nanri. Urodo po peki,
Urodo po nandibi to inoke nuti
Inoko gari Mordor gare.'


***DECOMPOSITION SYNTAXIQUE***

// trois / anneau-SGL / pour / Elfique / Rois / sous le ciel-LOC //
// sept / pour / Nain / Seigneurs / dans / leur / demeure de pierre //
// neuf / pour / Mortel / Hommes / destiné / au trépas-LOC //
// un / pour / Ténébreux / Seigneur / sur / son / sombre / trône //
// les ombres / s'étendent / Mordor / dans le pays-LOC //
// un anneau / pour / tout gouverner / O // un anneau / po / peki / O //
// un anneau / pour / tout réunir au même endroit / / O et / dans les ténèbres / lier/ O //
// les ombres / s'étendent / Mordor / dans le pays-LOC //

***LEGENDE***

LOC = locatif, il s'exprime par le suffixe "-e" et traduit toutes les prépositions relatives au lieu ou au temps. Il permet de réduire un groupe prépositionnel à un seul mot. wete pelo = pele
SGL = singulier. En Elko on ne met pa le puriel quand il est déjà exprimé au moyen d'un quantifieur.
O le pronom les, n'est ici pas répété car le contexte est suffisament clair pour ne pas provoquer d'ambiguités.
/ indique un espace entre deux mots
// indique un signe de ponctuation
- apporte une informatition morpho-grammaticale au mot


***NOTES DE TRADUCTION***

Si l'on considère la version anglaise comme la version de référence. L'Elko en a respecté les rimes. Wink


***NOTES DE TRADUCTION***

Si l'on considère la version anglaise comme la version de référence. L'Elko en a respecté les rimes. Wink

_________________
Like a Star @ heaven Idéolangues : agozien, amarrique, arésien, chimérique, daarh, elko, E.L.S., englo, éphèsique, espay, gäko, ganya, goumek, hanziko, inuque, kanako, kelep, kesaro, kunbé, maouaque, mawin, nauko, nenarun, odarique, t'ilu, urque, væltalien, zémétique
Like a Star @ heaven Idéographies : abbala, ashma (célestial), chaka nagya, daarh-ka, éphèse, gäka, hanzi, kaba, kimrunnabo, lak, mawa, mawinnab, nébou, patek, rundar, syllabaire tripodique.
Like a Star @ heaven Idéomondes : Univers d'Aegis, monde du Losda.


Dernière édition par ziecken le Dim 1 Juin 2008 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.elkodico.fr En ligne
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 17:07

Ziecken, peux-tu faire une décomposition syntaxique un peu comme je l'ai fait. J'éprouve une certaine curiosité à savoir comment tu parviens à faire en si peu de mots. Je suis toujours friand en tatsique de faire le plus court possible, mais là l'Elko me sidère !!! Chapeau Smile

Edit : Merci Wink Fort intéressant !


Dernière édition par Nikura le Lun 2 Juin 2008 - 1:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 19:09

Oui, c'est amusant de voir que le tatsique fait plus court que le français et que l'elko fait encore plus court!
Personnellement, je suis friand des deux langues! La longueur des phrases ne me gène pas...
Avec ton cas oblique, Nikura, on a une grande quantité de mots qui finissent par -u dans ce poème... Cela peut être considéré comme une sorte d'allitération non? Pas la peine de trouver des rimes alors! Rolling Eyes tongue

Le jour où j'aurais une langue "parlable" (c'est-à-dire avec un dictionnaire suffisant pour traduire quelque chose de moins basique) - et quand je n'aurai plus d'examen à préparer !...-, je posterai des traductions...

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 19:44

Rémai 12.9


1. Three Rings for the Elven-kings under the sky.
O+ >, O’+ VV’++’+O>, L 7’+7
« Oy’ ké, o-i tchéj’-ioké, sé lé-iola »

2. Seven for the Dwarf-lords in their halls of stone,
O+ S, O’+ LVV’++’+O>, L L’O7O
« Oy’ hé, o-i s’tchéj’-ioké, sé sé-iolo »

3. Nine for Mortal Men doomed to die,
O+ <, O’+ <N’++’+O>, L L+8<’A7_
« Oy’ ré, o-i rémj’-ioké, sé siner’béla »

4; One for the Dark Lord on his dark throne
O+ +, O’+ LV’++’+>, 8O’LV’+7O
« Oy’ yé, no’sévaj’iké, no’seva-ilo »

5. In the Land of Mordor where the Shadows lie.
++ NO<XO<’ L’+A, 8O’O7VN_
« Jé mordor-sé-ibé, no olavama »

6; One Ring to rule them all. One Ring to find them,
O+ + O’+ O_L+V8. O+ + O’+ O_8X’V8
« Oy’ yé o-i, wa_sivané. Oy’yé o-i, wa_nét’van »

7. One Ring to bring them all, and in the darkness bind them
O+ + O’+ O_>OV8. X’ OL’+A_ 8V’V8’
« Oy’ yé o-i, wa_sivané. Deu ola-iba, név’fan »

8. In the Land of Mordor where the shadows lie.
++ NO<XO<’ L’+A, 8O’O7VN_
« Jé mordor-sé-ibé, no olavama »



***notes***


Pour la décomposition syntaxique, les idées Rémaï se présentent dans le même ordre que le texte anglais d'origine.
Les fins de vers peuvent être légèrement métamorphosées cependant (voir plus bas, à propos des rimes).


***


A ma grande surprise, le jeu de mots des vers 5 et 8 passe direct, tel quel :

Where the shadow lie = Où les ombres s'étendent = Où les ombres mentent.

En Rémaï : « Jé mordor-sé-ibé, no olavama » :
Sur la terre de Mordor, où rien ne réflète la lumière qui l'éclaire = où rien n'a l'air de ce qu'il est.


***

L'effet de parallèlisme et de contraste est renforcé en Rémaï par rapport à l'Anglais sur les vers 1, 2, 3

1. ...sé lé-iola », sous ce qui est haut (= hyperonyme du ciel, des nuages, des nuées, de la voûte céleste etc.).
2. ...sé sé-iolo », sous ce qui est bas (= hyperonyme de la terre, de ce qui est solide, donc de la pierre etc.).
3. ...sé siner’béla », sous le sort qu'ils seront obligé de mourir (= passif futur inachevé, de S+ = "si", commander).

Avec le renversement du "sé" (en bas, au dessous) en "ilo" = "lé") sur le vers 4 :
4. ...no’seva-ilo », auprès (sous entendu debout, au contact) de l'obscurité dressée (promot +7 "ilé", dérivé du pointeur "lé", haut, au sommet, dressé, debout).


***

La métrique a été conservée par les acrobaties contractives habituelles, ce qui permet de profiter de l'élan du rythme d'origine composé par Tolkien.

Il devient de plus en plus clair que le rémaï courant remplace toutes les signes doubles (deux signes identiques) par leur prononciation selon le mode ++), tant qu'il s'agit de la même racine (++ "yaya" se transforme en "ja", OO "wawa" se transforme en "wo"/"woo" ; XX "dada" se transforme en "tsa", VV "vava" se transforme en "tcha" etc.).


***

Autre surprise, la mise en place des rimes, toujours par les procédés de féminisation (fin en "a") ou de masculinisation (fin sur la consonne plus ou moins dure) ou de pluriel opportun (en "o", exprimant la diversité d'origines ou de propriétaires) loin de trahir, renforce complètement le sens du poème :

Ligne 2 : ...sé sé-iolo » sous les sols / les pierres (de toutes origines), pour "in their halls of stone" (en anglais la matière pierre représente en réalité des multiples blocs de pierres, soit effectivement apportés de toutes parts, soit comme dans les romans et les films, plusieurs demeures maçonnées appartenant à différents royaumes).

Ligne 3 : ...no’seva-ilo » qui se tient au coeur de l'obscurité (faite de toute sorte de chose) pour "on his dark throne" (sur son trône obscur).

***

Une autre réussite il me semble (mais c'est à vous de me le dire si vous lisez la version Rémaï à haute voix) est la consonnance particulièrement maléfique des fin rimées des lignes 6 / 7, qui colle tout à fait au tour que prend le poème et au sens des mots à ce moment-là

Ligne 6 : ...wa_nét’van » de NXVN "nédavamé", les attirer, leur donner le besoin de venir (plus que de les trouver, dans la version anglaise. C'aurait été un contresens, si ce n'était pas exactement cette idée dans le roman et les films).

Ligne 7 : ...iba, név’fan » de NVVN "névavamé", lier leur destinée, les priver de toutes échappatoire, les enchaîner, les emprisonner dans une toile d'araignée, là encore, exactement l'idée du roman et des films - et un des principaux sens du "bind" anglais.


***

Merci encore pour cette suggestion de traduction ! Smile

Je reste à disposition de ceux qui ont des questions sur cette traduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 23:46

Nikura a écrit:

Français
"Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seignurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Dans le pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les Ombres."
J'ai impérativement besoin de savoir si :
- il y a 3 rois elfes --> un anneau par roi
- 7 seigneurs nains --> un par seigneur
- 9 hommes mortels --> un par homme mortel
ou si ce n'est pas du un pour un. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Lal Behi



Messages : 156
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Dim 1 Juin 2008 - 23:47

ry

nuɩk jete gɛnre mordor baɩr
naɩm or komƫazămu eni uwat să
ɛrd bădaur яtɽãŋjundau eni uwat fy
ăpe tu geʦɛnɛf ɛmtu aɩp eni uwat gyn
xelam kjap ɛŋɛr junda xɛɩl eni uwat ik
nuɩk jete gɛnre mordor baɩr
kynt wɛntɛ r uwat ik
kynt ŏpɛ r uwat ik
kynt ɛfgɛs xɛlɛr ănaheh ɛr uwat ik

décomposition syntaxique :

ombres / s’étendre / où / Mordor / pays+dans
ciel / sous / elfe+rois / pour / anneau / 3
pierre / demeures+dans / nain+seigneurs / pour / anneau / 7
trépas / à / destiné / hommes / mortel / pour / anneau / 9
sombre / trône / sur / seigneur / ténébreux / pour / anneau / 1
ombres / s’étendre / où / Mordor / pays+dans
tous / gouverner / pour / anneau / 1
tous / trouver / pour / anneau / 1
tous / amener / ténèbres+dans / lier / pour / anneau / 1


Pas de difficultés de traduction particulières. J'ai parfois légèrement modifier le texte pour accentuer la répétition des mots 'anneau' (uwat) + numéral et 'tous' (kynt). Je me suis demandé si je devais mettre des majuscules (transcription d'un signe honorifique) aux noms propres du texte mais comme il s'agit plutôt de titre, je me suis abstenu. Je ne connais pas assez le texte de Tolkien pour estimer si le titre employé équivaut à un nom propre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalbehi.blogspot.com/
Sab



Messages : 1218
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Polynésie / France

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 2 Juin 2008 - 0:39

Traduction Kotava


"Tanoy maserk mu kot baroy Elven gazik leve kelt, (un anneau pour chaque trois Elfe roi sous ciel)
Tanoy mu kot peroy raporxekiraf Klodasersik, (un pour chaque sept pierre/maison/possédant Nain/Prince)
Tanoy mu kot lerdoy xonukatas Awalkolik, (un pour chaque neuf qui/décédera Mortel)
Tanoy mu orikuskejkiraf Orikasersik, (un pour sombre/trône/possédant Sombre/Prince)
Koe Mordor patecta lize Izga besad. (dans Mordor pays où ombre(s) couvrent)
Maserk ta bowera va kot sin. Maserk ta kosmara, (anneau pour gouverner chacun eux. Anneau pour découvrir)
Maserk ta stara ko mielak is gluyara (anneau pour conduire aux ténèbres et lier)
Koe Mordor patecta lize Izga besad." (dans Mordor pays où ombre(s) couvrent)


*** Notes de traduction ***
Décidément, je n'arrive pas à faire absolument tout rimer en conservant une traduction relativement littérale. Par ailleurs, j'ai considéré que c'est "un anneau par entité" (3 anneaux pour les rois, à raison de un pour chacun des trois. Idem pour les 7 et 9).
- Les tournures répartitives évitent les marques de pluriel, peu courues en Kotava
- Elfe : notion inconnue en Kotava, je garde donc en apposition le terme anglais Elven
- Seigneur : je traduis par "prince". Klodasersik = Prince Nain (klodaf = nain + sersik = prince). Le mot "seigneur" existe, mais il est moche (jiomaik) et fait restrictivement référence au seigneur féodal.
Le Kotava utilise peu les possessifs, dès lors que le contexte est suffisant. De même, les redondances dans les répétitions (anneau) ou les successions de compléments (les gouverner, les trouver, les lier).


Français
"Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seignurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Dans le pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les Ombres."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.europalingua.eu
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 2 Juin 2008 - 0:54

Sab a écrit:

- Elfe : notion inconnue en Kotava, je garde donc en apposition le terme anglais Elven
- Seigneur : je traduis par "prince". Klodasersik = Prince Nain (klodaf = nain + sersik = prince). Le mot "seigneur" existe, mais il est moche (jiomaik) et fait restrictivement référence au seigneur féodal.

***

C'est bien un anneau par créature, si mes souvenirs sont bons.


***

Ta remarque me fait penser que si je n'ai pas eu de problème pour traduire "Elfe", qui comme "Fée", "Féérique" etc. sont en Rémaï liée avec la notion d'insectes volants et de cadre / contexte / décor agissant fortement sur le déroulement d'une action, donc la racine VV ("vava" ou "tcha"), j'ai quand même eu un doute sur "Nain" à un moment.

En effet, je ne savais pas s'il fallait que je traduise littéralement comme "personne de taille inférieure à la moyenne, possiblement difforme" comme le représente par exemple les films des Seigneurs des Anneaux, et la majorité des illustrations de fantasy typée "Donjons et Dragons"...

Ou bien s'il fallait que je suive l'étymologie anglaise / germanique / nordique - la mythologie nordique, pour considérer qu'il s'agissait simplement d'une variété particulière d'elfes, comme les contes celtiques traditionnels les représentent.

J'ai opté pour cette dernière solution, car elle sonnait bien, renforçait le parallélisme des premiers vers et surtout correspondait totalement aux sources d'inspiration de Tolkien, qui sont les mythologies nordiques et germaniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 2 Juin 2008 - 1:57

Sab a écrit:
...j'ai considéré que c'est "un anneau par entité" (3 anneaux pour les rois, à raison de un pour chacun des trois. Idem pour les 7 et 9).
Tu as vu juste. C'est 3 anneaux pour 3 elfes, 7 pour 7 nains et 9 pour 9 hommes. Soit 19 + 1, l'anneau unique maître de tous les autres mais uniquement portable par le Seigneur Sauron. Dans son cas, tu peux dire "jiomaik" Wink

Greenheart a écrit:
Ta remarque me fait penser que si je n'ai pas eu de problème pour traduire "Elfe", qui comme "Fée", "Féérique" etc. sont en Rémaï liée avec la notion d'insectes volants et de cadre / contexte / décor agissant fortement sur le déroulement d'une action, donc la racine VV ("vava" ou "tcha")
Mais les Elfes ne sont pas des fées !!
Ça fait deux ou trois fois que je lis la comparaison elfe / fée. Dans la mythologie nordique oui peut-être la ressemblance peut se faire, mais chez Tolkien les Elfes sont bien différents, immortels, sages, plus grand en taille que des humains, plus beaux aussi et n'ont pas d'ailes... donc la relation avec des insectes volants... peut-être vaut-il mieux le relationner avec la vie éternelle, la sagesse ou encore la permanence. Enfin je ne sais pas, c'est juste une suggestion, je suis nul en Rémai rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 2 Juin 2008 - 12:06

Nikura a écrit:

Mais les Elfes ne sont pas des fées !!
Ça fait deux ou trois fois que je lis la comparaison elfe / fée. Dans la mythologie nordique oui peut-être la ressemblance peut se faire, mais chez Tolkien les Elfes sont bien différents, immortels, sages, plus grand en taille que des humains, plus beaux aussi et n'ont pas d'ailes... donc la relation avec des insectes volants... peut-être vaut-il mieux le relationner avec la vie éternelle, la sagesse ou encore la permanence. Enfin je ne sais pas, c'est juste une suggestion, je suis nul en Rémai rabbit

Il s'agit bien du même mot (Elfe = Fée / être fée), non seulement dans les langues occidentales, mais également lorsqu'on fouille dans les langues asiatiques pour retrouver la même notion.

Bien sûr, lorsqu'on utilise un mot, il couvre forcément un domaine plus large que celui entendu par un seul individu (l'auteur, tel lecteur de Tolkien etc.).

Voir les dictionnaires (pas seulement ceux concernant l'oeuvre de Tolkien, en particulier les étymologiques) Wink
Cf. Mushi en japonais (insecte, magie, gremlin etc.).
Cf. le récent labyrinthe de Pan, le film de Del Toro, etc (la fée est l'insecte, l'insecte est la fée).


***

Le champ sémantique couvert par VV dépasse sans exclure la notion d'insecte volant (de type papillon, libellule).

D'un point de vue fictionnel, il couvre tout ce qui émerveille (ce qui est le cas des Elfes de Tolkien), d'un point de vue concret VV, notamment en tant que déterminant, désigne tout ce qui influence l'action "comme par magie" (ce qui est le cas des Elfes de Tolkien), via le contexte, la manipulation, donnant éventuellement une apparence de "coïncidence" à la situation finale, pour qui ne connait pas le "truc".

Note qu'à ce compte, les Nains (qui ne sont pas dans ce poème les fils à la croissance arrêtée de l'homme) sont définis de la même manière que les Elfes, à un préfixe près (la tête L "sé", = "bas"), ce qui correspond à la fois aux mythes nordiques ou germaniques, et à l'histoire de la Création dans l'univers de Tolkien, cf. ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nain_(Terre_du_Milieu)

***

Selon mon souvenir, les Elfes de Tolkien ne sont pas des dieux au sens antique ("immortels" - le sens actuel le plus proche étant "infini"), ce sont les Valars. Mais nous n'allons pas rouvrir le débat sur la question de prouver si les Elfes de Tolkien ont des oreilles pointues ou non ? Smile

***

Bien sûr, sans l'obstacle de la métrique, il est parfaitement possible de construire en Rémaï un mot plus long qui pourrait détailler tous les attributs de tel ou tel créature magique, quoi qu'il est fort probable que cela se limite, dans ce cas à l'ajout du préfixe (la tête) 7 ("lé", haut, par opposition à nain, qui porte le préfixe L "sé", bas).

Les différentes sortes d'elfes dans l'univers de Tolkien vont probablement se distinguer par l'insertion de racine seconde, et les armées du mal vont sans doute se construire à partir de la racine première LA ("séba",comportement animal, barbare).

Mais je ne vais peut-être pas traduire l'intégralité du Seigneur des Anneaux et du Hobbit aujourd'hui, donc je m'arrête là Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nikura



Messages : 334
Date d'inscription : 25/03/2008
Localisation : Barcelone / Briançon

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 2 Juin 2008 - 12:26

Greenheart a écrit:
Bien sûr, lorsqu'on utilise un mot, il couvre forcément un domaine plus large que celui entendu par un seul individu (l'auteur, tel lecteur de Tolkien etc.).
Tu ne m'apprends rien... tongue
Moi j'ai juste voulu souligner que la ressemblance elfe / fée dans ce cas présent me semblait un peu. Si Sab a décidé d'employer un mot emprunté à l'anglais, c'était justement qu'elle voulait que cela ne se confonde pas avec une "fée" car elle a capté la différence, notamment parce qu'on ne parlait pas d'elfes au sens étymologique, oriental ou général du terme, sinon justement qu'elle traduisait un extrait du SdA...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zlang.tk
Greenheart
Modérateur


Messages : 2137
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 2 Juin 2008 - 13:00

Nikura a écrit:
Greenheart a écrit:
Bien sûr, lorsqu'on utilise un mot, il couvre forcément un domaine plus large que celui entendu par un seul individu (l'auteur, tel lecteur de Tolkien etc.).
Tu ne m'apprends rien... tongue

Je ne crains jamais d'enfoncer une porte ouverte Very Happy

(tant que cela me permet de m'assurer que je comprends bien ce que mon interlocuteur veut me dire et réciproquement).

Nikura a écrit:

Moi j'ai juste voulu souligner que la ressemblance elfe / fée dans ce cas présent me semblait un peu. Si Sab a décidé d'employer un mot emprunté à l'anglais, c'était justement qu'elle voulait que cela ne se confonde pas avec une "fée" car elle a capté la différence, notamment parce qu'on ne parlait pas d'elfes au sens étymologique, oriental ou général du terme, sinon justement qu'elle traduisait un extrait du SdA...

C'est la première loi de la traduction : au final, nous traduisons toujours notre interprétation du texte original, donc nous en définissons les degrés d'équivoques.


***

Au risque de choquer les fans, je rappelle que Tolkien n'a jamais prétendu créer une oeuvre originale ou un univers original, bien au contraire, et cela, selon ses propres mots d'une préface que l'éditeur français s'est bien gardé de traduire en France (malgré le fait que l'édition de cette préface soit très antérieure à la parution de la traduction française).

Les "Elfes" que Tolkien évoque, sont bien des créatures (dans des versions édulcorées) tirées de la mythologie nordique / germanique (qui n'ont pas d'ailes dans le dos, mais ont bien le pouvoir magique d'influencer la réalité et de jouer des tours), tels qu'ils sont évoqués dans différentes, et l'ensemble du Seigneur des Anneaux est avant tout un remix de Beowulf et de l'histoire de Sigur (deux récits peu connus du lecteur de Fantasy d'aujourd'hui).

Le seul but (déclaré alors) est de distraire, et de se régaler d'un souffle épique à la Beowulf. En même temps (comme tous les auteurs), il fait un travail cathartique en magnifiant le traumatisme de la guerre de 14-18 qu'il a vécu, et la perte de pratiquement tous ses amis de jeunesse, passionnés de fantasy et de mythologie nordique : ce sont eux les véritables elfes qui quittent la Terre du Milieu, et que le héros rejoindra bientôt.


***

Incidemment, ce sont des éléments qui peuvent aussi aider à la traduction, la question étant de savoir jusqu'à quel niveau de communication peut-on traduire un texte ? Jusqu'où peut-on toucher l'inconscient du lecteur avec la traduction de la même manière que l'oeuvre originale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
moimoi



Messages : 21
Date d'inscription : 12/05/2008
Localisation : Partout où l'on m'appelle ...

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Mar 24 Juin 2008 - 0:37

Wâm,

Fo Ôbli :

"Vlu ringaz losk Hotfoz'o Heldoz bôbo ssle,
Vlom losk Sslingaz'o Nâboz ômok zet clâbz'o tômbz,
Vlek losk Ûmoz'o Diltoz flestaema zine,
Vla losk Hôtfim'o Fonsse ôbo zo trôn dâka,
Ômok atlân'o Mordor pâv Obskuz low sstreanaz.
Vla ringa losk ti qlama'maz tomo. Vla ringa losk ti fenda'maz,
Vla ringa losk ti koumia'maz tomo vâm ômok fonssez ti loâba'maz
Fo atlân'o Mordor pâv Obskuz low sstreanaz."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemszev
Admin


Messages : 5382
Date d'inscription : 06/03/2008
Localisation : Bruxelles, Belgique

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Mar 24 Juin 2008 - 22:32

Cosmopolite
"Tata ring go rei gai Elewen su ne.
Sem go ti to en dom pe.
Nono go gai neng dai we go dai.
U go gai to ku on ce ku
en lan Modo si la ku tau lei je.
U go to i tu. U go nai i.
U go fe go la we en ku den fe kon
en lan Modo si la ku tau lei je."

Décomposition syntaxique :
3 - anneau - pour/vers/aller - roi - personne - Elfe - sous - ciel.
7 - pour/vers/aller - petit - tête/gouverner dans - maison - pierre.
9 - pour/vers/aller - personne - abilité/possibilité - mort - et - pour/vers/aller - mort.
1 - pour/vers/aller - personne - tête/gouverner - obscur(ité) - sur - siège - obscur(ité)
dans - pays - Mordor - ainsi/(subordonnée) - ici - obscurité - (al)long(er) - coucher - et.
1 - pour/vers/aller - tête/gouverner - il/elle - tous. - 1 - pour/vers/aller - trouver - il/elle.
1 - pour/vers/aller - faire (causatif) - pour/vers/aller - ici/là - et - dans - obscurité - alors - avec/accompagner
dans - pays - Mordor - ainsi/(subordonnée) - ici - obscurité - (al)long(er) - coucher - et.


Le passif peut aussi servir de causatif (faire faire qqch à qqn) si on utilise son verbe de manière transitive.

Notes de Traduction :
J'ai évité la redondance et ai donc opté pour des phrases courtes dont chacune ne peut être traduite séparément sans le contexte.

_________________
Sce tu cores tras davors, no chataràs mai onors...


Dernière édition par Nemszev le Jeu 19 Aoû 2010 - 3:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akarra



Messages : 124
Date d'inscription : 17/10/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Sam 17 Oct 2009 - 2:21

Lekhi

To kûlei am hirei Shimei* yda detha
Nak am hirei Khazarei* nai graken lair
Not am hirei Artkinei na darai
Ak am ihir malken ir izem danen zael
Turrin Mordor-nai na varrai zano
Ak kûl am duki aizem
Ak kûl am weri aizem
Ak kûl am dreii aizem
A varrai-nai irili aizem
Turrin Mordor-nai na varrai zano


*Shim (plu. shimei) = insecte (inventé pour l'occasion par rapport au débat lancé sur les Elfes ^^)

*Khazar = transcription presque phonétique du Quenya Casar (nain)

Décomposition:

3/ anneaux/ pour/ seigneurs/ Elfes/ sous/ ciel
7/ pour/ seigneurs/ Nains/ en/ pierreuse/ demeure (pas super en français la fin)
9/ pour/ seigneurs/ Humains/ qui/ peuvent mourir
1/ pour/ LE seigneur/ ténébreux (fig.)/ sur/ son/ sombre/ trône
pays/ Mordor/ au mileu de/ où/ ombres/ s'étendent
1/ anneau/ pour/ diriger/ eux
1/ anneau/ pour/ trouver/ eux
1/ anneau/ pour/ amener/ eux
Et/ ténèbres/ au mileu de/ lier/ eux
pays/ Mordor/ au mileu de/ où/ ombres/ s'étendent


Dernière édition par Akarra le Dim 25 Oct 2009 - 0:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Simon



Messages : 3844
Date d'inscription : 20/02/2009
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Sam 17 Oct 2009 - 10:07

Sellamat quantims !

Bienvenue à Akarra !
C'est super tous ces petits jeunes doués qui nous rejoignent. Ah, à votre âge, j'avais pas internet et je gribouillais mes auxlangs tout seul de mon côté.

Voici ma traduction en sambahsa; plusieurs chapitres de Tolkien ayant été traduits et disponibles sur le groupe Sambahsa google (voir message précédent destiné à Océane).

Dans le poème de Tolkien, il y a une tautologie: "les Hommes mortels voués au trépas"; c'est pire en anglais: "Mortal men bound to die"... Comme dirait La Palice, s'ils sont mortels, c'est qu'ils doivent mourir, et donc qu'une heure avant leur mort, ils ne sont pas morts....

Bon, ça rime vaguement:

Tri Rings pro iens Elfen Roys sub id waurn
Septa pro iens Dwerghswamens in ir petra halls
Nev pro Merti Menscens quim meinyun est wafat
Oin pro iom Tenipoti ep eys deusko thron
In Mordorland quer lyehgent ia Skadhs
Oin Ringo kay waldhe vasyens, Oin Ringo kay trehve i
Oin Ringo kay bringhes vasyens ed in id Teni behnde i
In Mordorland quer lyehgent ia Skadhs


Olivier
http://sambahsa.pbworks.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sambahsa.pbwiki.com/
Vilko
Modérateur


Messages : 2506
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Sam 17 Oct 2009 - 11:47

Le Poème des Anneaux en saiwosh :

Tlon litokwiyo sako sin Elp ilitayi kwitli kosa
Sinam sako tenastilxam sin tayi kopa tlas was sin hit
Kwaist sako yotskatshi sin man tlaks alki mimlos
Ixt sako tlelka tayi kopa ya tlel tayilashes
Kopa ili ti Moldol ka tlelim chako hayash
Ixt litokwiyo sako motayi konatili, ixt litokwiyo sako tlap tlas
Ixt litokwiyo sako niwa konatili pi kopa tlelka kao tlas
Kopa ili ti Moldol ka tlelim chako hayash
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Vilko
Modérateur


Messages : 2506
Date d'inscription : 10/07/2008
Localisation : Neuf-trois

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Sam 17 Oct 2009 - 16:51

Le Poème des Anneaux en dibadien :

Tlun lituquiyoda saku Elphë ehotayida his ekusa
Sinëm saku tenastilikëm etayida disai tlas waskhada
Quis saku yutsphe egoda tlak alki mimlus
It saku tleltu etayi kopa ya tlel tayilashezs
Kopa Moldol gu ho, ka elitlelda nukuyutli
It lituquiyo saku shubtayi goto, it lituquiyo saku tlap tlas
It lituquiyo saku niwa goto, pi kopa elitlelda kau tlas
Kopa Moldol gu ho, ka elitlelda nukuyutli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/saiwosh/man.html
Gelawleth



Messages : 19
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Jeu 22 Oct 2009 - 13:32

En Ælfìnùniỳr -

« Irmìr Phaìneẁh Fò Ìnẁ-Elfrìẁh Arnỳinìrẁh,
Vilmìr Phò Ìnẁ-Ròstìratiarnàẁh Clòcartrefanìrẁh,
Ỳilmìr Phò Ìnẁ-Daòineẁh Ìl Cumhàcỳa’ẁh Bàsỳa ì Ìl Vàl Bàsỳe’ẁh,
Mìr Phò Ìn-Atiarnà Dòrcandasìr, Dòrcandasìr Orseðònìr,
Mòrdorghẁladan Lhẁ Cìsgòdẁh Ỳeltỳa’ỳ
Mìr-Phaìne Phà Liwòdræþỳa Gacnà. Mìr-Phaine Phà Phaìɣỳe Gacnà,
Mìr-Phaìne Phà Tavàìrỳe Gacnà ì Ìn-Dòrcandasan Nascỳa
Mòrdorghẁladan Lhẁ Cìsgòdẁh Ỳeltỳa’ỳ »


API

1 - [ir.mi:r.fai:.nɛʊ.fo.i:nɰ.ɛl.fri:ʊ.ar.nji.ni:rʊ]
2 - [vilmi:r.fo.i:nɰ.ro.stʰi:.arma:ʊ.qlo.kar.trɛ.fa.ni:rʊ]
3 - [jil.mi:r.fo.i:nɰ.da.o.i.nɛʊ.i:l.qum.ha:kjaʊ.ba:.sja.i:.i:l.va:l.ba:sjɛʊ]
4 - [mi:r.fo.i:n.atʰi.arna:.dor.qan.da.si:r.dor.qan.da.si:r.ɔr.sɛ.ðo.ni:r]
5 - [mor.dɔr.gʊ.la.dan.lʊ.qis.godʊ.jɛl.tʰjaj]
6 - [mi:r.fai:.nɛ.fa:.li.wo.drae.θja.gaq.na:.mi:r.fai.nɛ.fa:.fai.ɣjɛ.gaq.na:]
7 - [mi:r.fai:.nɛ.fa:.ta.va:.i:r.jɛ.gaq.i:.i:n.dor.qan.da.san.nas.qja]
8 - [mor.dɔr.gʊ.la.dan.lʊ.qis.godʊ.jɛl.tʰjaj]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Néniol



Messages : 101
Date d'inscription : 30/10/2009

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Sam 21 Nov 2009 - 16:40

Irit nêth im Vûgnaz luda pil,
Irat im Voranaz noth véli pâdêm,
Irar im Lônum Nêd elginoli ûn lôn
Iri im o Gontholinen rul vil onthnâzono,
Noth Mordor lend lith denilis si Vôth,
Iri Neth im onimôr sûs elô, Iri Neth im finôr sûs,
Iri Neth im vizâgôr sûs elô og noth gontholî dorithôr sûs,
Ûn Mordor lend lith denilis si Vôth.


Prononcer comme du latin.

Diphtongue :
"on" = on (n long). Mélange de "on"(fr) et "one" (anglais)
th = t
e, é, ê = é
o = o grave
ô = o ouvert
u = ou
û = u
en = énne ou "en" en début de mot "Enthal" par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.neniol.fr.nf
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Mar 2 Nov 2010 - 17:37

Mineppâñmenti :

(en gras le texte original, en normal la traduction, en italique la décomposition)
(pour la prononciation : occlusives toujours dures, j [j], v [w], u [u], i , a [a], e [ea ou e:], y [iy ou y:], o [uo ou o:]. Les voyelles avec un accent sont prononcées plus aigües)

Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Râri vîr Rûpud Jûlanad Abytrinâqud
[i]Anneaux [rad nu plur]/trois[adj plur]/Rois[plur] [datif]/Elfes [adj plur]/ sous-ciel [locatif]

Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Lîñ Nîbad Gêlmaqud Lañq Nÿfraq Bûruc Mîñgiq
Sept/seigneur [plur] [datif]/Nain [adj plur]/demeures [plur] [locatif]/pierre [génitif]/leurs [locatif]
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Rûd Bÿhd iGîpatimad uNûmigumid
neuf [plur]/homme [plur][datif]/mort [possibilité][part passé][adj][plur datif]/trépasser [part fut][adj datif plur]
Un pour le Seigneur Ténébreux sur son sombre trône,
Mân Nâbad Ûmarad Lañq Iñjualîq Ômbuq Mûñgiq
Un [adj]/seigneur[datif]/ténébre[adj datif]/sur-trône[locatif]/sombre [adj locatif]/son [locatif]
Dans le pays de Mordor où s'étendent les Ombres.
Lâñq Nâlaq Mordôruc Laqeqrirêltugim Êmbag
terre [dans]/Mordor [génitif]/ s'étendent [où, présent, 3è plur]/ Ombres [nominatif plur]
Un Anneau pour les gouverner tous. Un Anneau pour les trouver,
Mân Rûri uŶctami Mûñbib. Mân Rûri aPôndimi Mûba
un/anneau/gouverner [infinitif présent accusatif]/tous [accusatif]/un/anneau/trouver[infinitif présent accusatif]/les[reprise d'accusatif pluriel, accusatif 3è pers]
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Mân Rûri aDûciruñ Mûñbib Lat iGêdrirûñ Mûba Lâñq Ûmaruq
un/anneau/mener [infinitif présent accusatif]/tous [accusatif]/et/lier[infinitif présent accusatif] /les[reprise d'accusatif pluriel, accusatif 3è pers] /ténèbres [locatif, sinng]
Au pays de Mordor où s'étendent les Ombres."
Lâñq Nâlad Mordôruc Laqeqrirêltugim Êmbag
terre [dans]/Mordor [génitif]/ s'étendent [où, présent, 3è plur]/ Ombres [nominatif plur]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 20 Déc 2010 - 8:26

Je voulais que le premier texte que j'écris en dhaliran v.4 soit quelque chose de Tolkien. Voilà qui est fait.

C'est sûrement pas définitif.

"Djimâg dân o e mesân e Sinêjin kîhel,
Kyd o tcenidhos atu gahany e Sinŷgeha ditce,
Vedh o ktâha edhilano e Sinŷcyna ktâhan,
Fidh o ledzŷdetce les sôran e Ditce Sôran,
Yn e dha Dhasôran dhi e Isor asly perreta.
Djinâg fidh o din detcet atyd , djinâg fidh o badjjot atyd,
Djinâg fidh o din fêssa atyd, y e tcesôr lôna atyd
Yn e dha Dhasôran dhi e Isor asly perreta."

anneaux / trois / pour / le / SUB-ciel / le / elfes / rois,
sept / pour / INE-maison / leur / pierre-ADJ / le / nains / seigneurs,
neuf / pour / mourir / destinés / le / Hommes / mortels,
un / pour / SUP-trône / son / sombre / le / Seigneur / Sombre,
dans / le / Mordor / pays / où / le / Ombres / se / étendent.
anneau / un / pour / tous / gouverner / les, / anneau / un / pour / trouver / les,
anneau / un / pour / tous / réunir / les, / et / le / INE-ombre / lier / les
dans / le / Mordor / pays / où / le / Ombres / se / étendent.

Explications

Je me suis amusé à créer quelques mots à partir de la signification en Quenya ou en Sindarin.

Elfe = elda (quenya), venant de eldo (peuple des Étoiles); en dhaliran: Sinâjin de sinâj (peuple) et tin (étoile(s))

Nain = gonnhirrim (sindarin), "Maîtres de la pierre"; en dhaliran: Senŷgeha de senŷl (maître) et gaha (pierre)

Homme = atani (quenya), "Le second peuple", en dhaliran Sinŷcyna de sinâj (peuple) et cnŷna (deuxième)

Mordor (sindarin), "Le pays sombre", en dhaliran Dhasôran de dha (pays) et sôran (obscur, sombre).

Revenir en haut Aller en bas
Mardikhouran



Messages : 2432
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Elsàss

MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Lun 20 Mai 2013 - 23:07

En Greedien ancien :

Maktiyaa pha buo Elda-thilim si kaa thiul lagro,
Bed kil nä buo Kasar-khang si kaa thiul mazda,
Kupa diu buo lekupatä Atan si kaa thiul siol,
Gier mas poo buo Legier Khang si kaa thiul koo,
(Mordor-diyaa si, gaa'ka suizi nä buo si)
Thiul koo nä logï pha ba es malgï ku
Thiul koo nä logï nus ba es gierpod lï mokot ku
(Mordor-diyaa si, gaa'ka suizi nä buo si)



SUB=subordinateur
ALL=allatif
LOC=locatif
FUT=futur
PRES=présent
INSTR=instrumental


ciel.étoilé régner SUB Elfe-roi ALL offrir anneau trois
pierre hall LOC SUB Nain-seigneur ALL offrir anneau sept
mourir FUT SUB mortel Homme ALL offrir anneau neuf
sombre trône être.assis SUB le.sombre seigneur ALL offrir anneau un
(Mordor-pays ALL en.cet.endroit.détestable ombre.mauvaise LOC SUB ALL)
anneau un PRES dans.le.but.de régner tout et trouver chacun
anneau un PRES dans.le.but.de donner* tout et ténèbre INSTR nouer chacun
(Mordor-pays ALL en.cet.endroit.détestable ombre.mauvaise LOC SUB ALL)

Le rythme syllabique du poème correspond à ceci :
14 / 12 / 14 / 12 / 12 / 12 / 14 / 12
Mouais. Ca peut aller. Au moins tous les pieds sont-ils en nombre pair.

Il est attendu des vers entre parenthèses qu'ils soient chuchotés, comme si l'on avait peur de les faire entendre.

Concernant les ethnonymes (et le toponyme), ce sont de simples adaptations phonologiques du Quenya, car il s'agit de la langue des Noldor qui ont forgé les Anneaux de pouvoir. L'autre raison étant que le Greedien est parlé par des extra-terrestres ; difficile de trouver un mot pour "elfe" là-dedans.
Les prononciations de ces noms sont identiques dans les deux langues, heureuse surprise (excepté l'accent, final en Greedien, pénultimaire** en Haut-Elfique)


*avec de mauvaises intentions
**sérieusement, comment dit-on "portant sur la pénultième syllabe" en un mot ?

_________________
Etal-mei upʉra ! Aaaaa uʰpsa
PRS-manger=1s Ubyr INTERJ PRS-douloir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vilikemorgenthal.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poème de l'Anneau (Tolkien)   Aujourd'hui à 20:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème de l'Anneau (Tolkien)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poème de l'Anneau (Tolkien)
» Tolkien, l'anneau de la discorde
» Ecrire comme Tolkien
» Vieillesse (poème d'espoir)
» et si je retire mon anneau qui a glisser!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Atelier :: Extras :: Traductions et multimédia-
Sauter vers: